La Pessière avec plus de 25 ans d'expérience et plus de 300 constructions saura vous conseiller au mieux pour concrétiser vos projets.

La maison en bois rond ou fuste est une construction réalisée par empilement et croisements ajustés de billons de résineux. Tout l’art d’un fustier consiste à assembler précisément des bois dont les formes et les dimensions sont différentes pour en faire une structure cohérente, aménageable, durable et résistant aux agressions climatiques. ( pluie, neige, vent, gel, grandes chaleurs, …)

 La Pessière et le choix des résineux

C’est dans les forêts du Haut-Jura que nous sélectionnons avec soin les épicéas ayant poussé lentement. Leurs fûts donneront les billons ou bois ronds qui serviront à construire les fustes. C’est, parce qu’alentours les forêts d’épicéa sont nombreuses et que le choix des coupes et de la mise en oeuvre sont maîtrisées, parce que le bois d’épicéa a de bonnes caractéristiques de durabilité, de régularité et d’aspect, que La Pessière a choisi de construire ses maisons dans cette essence.Les douglass sont choisis dans les futaies régulières du Haut Beaujolais pour leures qualités. Nous tenons un stock permanent de ces deux essences issues de forêts gérées durablement.

 

 

 

Quand et comment les coupe-t-on ?

Coupés en avril et mai, lorsque la sève commence à peine à monter, les épicéas et douglas peuvent être facilement écorcés sans que soient attaqués les tissus de l’aubier. Les fûts, dont l’aubier est à nu, seront immédiatement triés et stockés sous abri ventilé. Ainsi, pendant plus d’un an, ils sècheront lentement, se conserveront parfaitement, garderont intact leur aspect blond et enfin deviendront le matériau premier des futures maisons en bois ronds.

Coupe des résineux

Grumier

Mise en fabrication

 

A partir des plans élaborés par le maitre d’ouvrage ou par un maitre d’oeuvre, la construction de la maison démarre avec le traçage de l’épure. Trois spacieux hangars, dont les sols sont faits de dalles en béton, parfaitement planes et de niveau, servent de support au tracé de l’épure et au pré-montage de la future maison. C’est sur ce tracé que seront placés et positionnés les premiers bois appelés : bases.

Celles-ci sont constituées, dans un rapport d’épaisseurs 1/3 – 2/3, des deux parties de grumes qui sont sciées dans le sens de la longueur. La première base posée sur le sol sera la moins épaisse et sera recouverte, par croisements aux angles, par les bases les plus épaisses. C’est ce premier assemblage qui servira d’assise aux murs de la maison.

Le traçage  

Pour pouvoir empiler et croiser correctement les billes de bois, il est indispensable de les entailler précisément. Pour que ces opérations d’usinage puissent être effectuées sans risques d’erreurs, les formes des découpes doivent être tracées préalablement. Mais comment tracer des entailles d’assemblage dans des bois dont les formes sont irrégulières? 
Sans un compas de report de formes, très spécial, car il est équipé de deux niveaux à bulle réglables, il serait quasi impossible d ‘effectuer correctement l’usinage des emboîtements. La verticalité et l’horizontalité étant maintenues grâce aux niveaux, l’une des branches du compas suit la forme du billon inférieur que l’autre branche du compas reporte sur le billon du dessus. La qualité de ces tracés est le premier critère d’une bonne emboîture. Elle exige des traceurs un bon apprentissage et de l’habileté.

La taille

C’est un ensemble d’opérations d’usinage des bois qui permettra des superpositions sans jours et des assemblages corrects. Ces opérations sont réalisées par l’intermédiaire de très peu d’outils spécialisés tels : la tronçonneuse, la mortaiseuse construite sur une base de tronçonneuse sur laquelle un outil spécial équipé de lames sert à creuser les bois, et le ciseau à bois.

 

   

Mortaiseuse

   Tronçonneuse 

Les emboîtures

Ce sont des entailles rondes qui assurent un assemblage parfait des bois ronds entre eux. De part et d’autre de l’emboîture, quatre joues symétriques sont découpées afin d’accentuer le blocage latéral du bois suivant. En séchant, le bois perd environ 5% de son diamètre qui se traduit par un mouvement des bois entre eux. Les joues obliques permettent de conserver la qualité de l’ajustement et ainsi l’étanchéité à l’air.

Les ouvertures

Afin de ne pas provoquer de dégâts lors du retrait du bois, de l’ordre de 5% sur la hauteur d’un mur, la dimension verticale de l’emplacement d’une huisserie est majorée d’un espace libre qui absorbera le tassement général du mur.

 

Schéma fenêtre

Ouverture de fenêtre 

Les aménagements

Lorsque la structure est complètement édifiée, les bois sont lavés au jet haute pression puis numérotés. Au fur et à mesure du démontage, les réservations pour boîtiers électriques et les passages de gaines dans les murs sont exécutés ainsi que toutes entailles destinées à recevoir les cloisons et les planchers.

 

Bois lavés au jet haute-pression

Numérotage des bois

Remontage sur site 

Transportés par semi-remorque, les rondins préalablement numérotés sont remontés sur la maçonnerie. Les bois sont chevillés entre eux et les gaines électriques sont mises en place.

L’isolation

Bien que les bois soit parfaitement ajustés entre eux, une isolation supplémentaire est prévue sur les zones de contact entre les bois.Cette isolation est composée d’un joint spécifique étanche à l'air.